mardi, octobre 28

J'ai le bras long

Allez, cette fois c'est parti, l'hiver arrive. Le chauffage est en route et j'ai dû racheter des mouchoirs en papier, si c'est pas une preuve ça.
Et que fais-je aux premiers frimas ? J'ouvre le placard de la chambre et je revisite mon petit musée des horreurs.

Il y a le choix : entre les deux pulls beiges qui sont feutrés depuis un bête accident de machine l'année dernière, les pleins de bouloches, les troués, le turquoise horrible qui ne me va pas du tout et que Justin déteste mais qu'était pas cher, les jolis qui résistent mais qui sont synthétiques et tout le monde sait que l'acrylique ça ne réchauffe personne, les super décolletés parce que c'était la mode et qu'un col qui couvre à peine le nombril c'est bronchite assurée, celui que j'aime bien mais dont les manches sont trop courtes, pour résumer la situation, c'est la dèche, je n'ai plus rien à me mettre. Là je sanglote.

Après un tour rapide mais néanmoins exhaustif – trois boutiques – de ce qu'offre my beautiful city, les bras m'en tombent, ce qui est au final est assez pratique car tous les pulls croisés dans les vitrines n'ont pas de manches, ou à peine.
Je n'ai jamais été abonnée à Elle et je ne suis pas très au fait de ce qui se fait, mais là quand même… ça me semble aussi bien pensé que les maillots de bain tricotés au crochet qui ont fleuri sur tous les bords de mer.

Ce matin il faisait 5°c. Je suis censée mettre un pull à manches ultra courtes, avec un tee-shirt à manches ¾ en dessous ? Ah oui parce que, en plus, pour dégoter un tee-shirts à manches longues c'est quasi sans espoir. Et pour que mon look soit au top, était-ce bien utile de tailler ces pulls à hauteur de nombril ou de genoux, avec à peu près rien entre les deux ? Je pose la question parce que là, moi pas comprendre et moi un tout petit peu énervée.
La vaccination contre la grippe est limite obligatoire dans ce pays, certes, mais est-ce une raison pour obliger les femmes à grelotter bras nus ? Ah mais si, bras nus, parce que la plupart des manteaux ne couvrent pas au-delà du coude et n'ont que deux boutons à tout péter, c'est plus joli comme ça.

Il faudrait préciser aux hommes qui dessinent les vêtements que nous, les femmes, ne sommes pas magiquement télé transportées vers nos lieux de travail surchauffés et que de nos chez nous au métro, bus, garage, crèche, bureau, supermarché etc., il y a le dehors. Merci.


7 commentaires:

Nine a dit…

Si tu n'as pas peur d'abandonner ton "French Style" ou plutôt que l'idée de grelotter t'es plus insupportable que d'être confondue avec une américaine, essaie de trouver un magasin North Face ou REI. Ils vendent des supers vêtements pour tenir chaud: des polaires, des T-shirt (à manches longues) en textile spécialement prévu pour te tenir chaud quand dehors ça caille, des manteaux longs et avec des fermetures éclairs. Ca coute un œil et c'est sportswear mais même par -25/-30°C l'hiver dernier (vive le WIsconsin), je n'ai jamais eu froid alors que normalement je suis la première à râler dès qu'on descend en dessous de 25°C. Moi je ne les mettais que pour sortir, chez moi, c'est suffisamment chauffé pour se balader en pull acrylique

Yibus a dit…

juste une idée toute bête mais vraiment assez stupide... Je crois qu'il y a une grande ville à côté de chez toi avec quelques boutiques...

Agréable ce nouveau papier peint uni... Mais je trouve que la justification des textes est trop longue. Bref, j'ai mal aux yeux quand j'arrive au bout des lignes sans ciller (et après je pleure, c'est bête)

Marie a dit…

Nine:merci, je vais sacrifier mon beau manyeau parisien à un peu de chaleur puisqu'il paraît qu'il va bientôt neiger...
Yibus:ben, je veux faire pleurer personne moi hein! J'ai bidouillé mon html au pif et ça a l'air de fonctionner...à suivre

Flo a dit…

Je me souviens de mes hivers dans une petie ville du Maine: heureusement qu'il y avait Internet (et les magasins d'usine de Freeport pas trop loin).
Evidemment, maintenant, en Floride, le probleme de la garde-robe d'hiver ne se pose plus.

Fabien a dit…

Profite d'avoir un gros shop qui ne vend qu'au US pour faire le plein de vétements techniques (comme disait Nine) www.backcountry.com (là où j'ai acheté mes skis, tu sais ceux qui ont dormi chez toi 6 mois...) (c;

En ce moment, ils bradent, profite ! Moi je pleure devant leur prix tellement c'est meilleur marché qu'ici (en gros ça double de valeur en traversant l'océan..)
C'est beau, confortable et on a pas besoin d'être dans le Wisconsin pour en porter, Grenoble suffit ! (c;

Biz'
Fabien

Yibus a dit…

Bon, j'attends, j'attends et rien ne vient... soeur Anne.

Ah, j'entends que tu fais tes achats de vêtements pour l'hiver.

Alors, question : quand viens-tu boire le thé à la maison ? (il me souvient que tu avais mon mail...)

Anonyme a dit…

Moi j'aime bien l'hiver. Comme, là où j'habite, la piscine est extérieure, l'été l'eau est trop chaude. En cette saison on a à peine un petit frisson quand on rentre dans l'eau.
gros bisous d'Arabie Saoudite
Vincent
PS Marie au boulot, ce blogg dort!